lundi 29 avril 2013

Les auteurs invités du 13e Festival : Elena Piacentini

Elena Piacentini




Éléna Piacentini a grandi en Corse. Après être passée par Nice, la Normandie et Paris, elle s’est installée à Lille en 2003. Tout naturellement, son premier polar, en 2008, s’intitule « Un Corse à Lille ». Elle y crée le personnage du policier Pierre-Arsène Leoni, qu’elle a suivi pour l’instant au travers de quatre romans.

                            
                             Un Corse à Lille (éd. Ravet-Anceau, 2008)
                             Art brut (éd. Ravet-Anceau, 2009)
                             Vendetta chez les Chtis (éd. Ravet-Anceau, 2010)
                             Carrières noires (éd. Au-delà du raisonnable, 2012)
                             Recueil de nouvelles :
                             Les auteurs du noir face à la différence (éd. Jigal, 2012) 

Les auteurs invités du 13e Festival : Firmin Le Bourhis


Firmin Le Bourhis


Firmin Le Bourhis est né à Kernével (Rosporden), dans le Finistère, en 1950. Et c’est peut-être pour contrebalancer une carrière passée dans la banque qu’il s’intéresse maintenant aux malfaiteurs !

          Maldonne à Redon (2010)
          Saint ou démon à Saint-Brévin-Les-Pins (2011)
          Rennes au galop (2011)
          Ça se corse à Lorient (2012)


Le site internet de l’auteur : www.firminlebourhis.fr

 

samedi 20 avril 2013

Prix Mor Vran 2013 (Prix BD du Goéland Masqué)

Le jury BD du Goéland Masqué
 
Photo : Dan

a attribué ce midi
le Prix Mor Vran 2013 
(BD policière ou noire)
à


" La peau de l'ours "
de Zidrou et Oriol
(Dargaud 2012)

 

 

Le jury était coprésidé
par François Bourgeon  et Alain Goutal

Photos : Talou


Prix Mor Vran 2013 : François Bourgeon


François Bourgeon
copréside le jury du Prix Mor Vran
(prix BD du Goéland Masqué)
avec Alain Goutal

Photo : Talou

François Bourgeon est né à Paris le 5 juillet 1945. Gamin, il lit Spirou, Tintin, mais n'est pas spécialement un fan de bandes dessinées. Après des études classiques, il intègre l'école des Métiers d'Art à Paris. Ce passionné d’histoire y apprend l'art du vitrail et obtient son diplôme de maître verrier. Il tente sa chance dans la profession mais ce métier ne répond pas à ses attentes. Son autre passion étant le dessin, il arrive à placer des illustrations dans "Lisette et Nade". Il y rencontre Claude Lacroix avant d'y faire paraître, en 1972, sa première BD, "L'ennemi vient de la mer". En 1973, "Lisette" s'arrête. François Bourgeon pige alors pour différents journaux : "Pif Gadget", "Fripounet" et "Djin" dans lequel il dessine, en 1976 "Brunelle et Colin" sur un scénario de Robert Genin. En 1978, il publie avec "Maître Guillaume" son premier album. 

Passionné de maquettes, il entreprend la construction d'une frégate du XVIIIe siècle. C'est le déclic. L'idée lui vient de raconter une histoire qui se déroule dans un bateau. En 1979, débute, dans "Circus", "La Fille sous la dunette", le 1er épisode des "Passagers du Vent". Le succès est immédiat et l'album est couronné en 1980 au Festival BD d'Angoulême. Chaque nouvel épisode (il y en aura 5) est attendu avec impatience par un public qui va bien au-delà des fans habituels de bande dessinée. Les lecteurs découvrent un conteur authentique qui s'appuie sur un dessin lumineux et une documentation à rendre jaloux plus d'un historien. Bourgeon multiplie les esquisses et les études des personnages et des lieux, réalise des moulages de ses héros et des maquettes des décors. Ce faisant, Bourgeon appréhende mieux les volumes et les espaces, et parfait sa réflexion sur l’épopée en gestation.

Malgré le succès, il n’est pas question pour autant de décliner "Les Passagers du Vent" dans une série interminable. François Bourgeon, qui entre-temps a quitté Paris pour venir poser sa planche à dessins dans le pays bigouden, n'aime pas s'ennuyer en dessinant, même si cela doit dérouter certains de ses lecteurs. Il change d'époque avec "Les Compagnons du Crépuscule". Cette série, qui comprend trois albums, dont le somptueux et si personnel "Dernier Chant des Malaterre", se déroule au Moyen Âge, une période où il est parfois difficile d'établir la frontière entre le rêve et la réalité. Le succès est encore au rendez-vous. Cela n'empêche pas, une nouvelle fois, François Bourgeon de prendre un virage à 180º. En 1993, il débute avec son ami Claude Lacroix un récit d'anticipation à nul autre pareil. Il s'agit du "Cycle de Cyann". Série composée de 4 tomes jusqu’à présent. En 2009 et 2010, les éditions 12 Bis publient les tomes 1 & 2 de « La petite fille Bois-Caiman », suite et fin de la série des « Passagers du vent ».

Conteur authentique et graphiste hors pair, François Bourgeon est aujourd'hui le seul dessinateur à avoir été primé trois fois au Festival d’Angoulême !

                                                                                                                                   (2011)

 

Bibliographie :



Les passagers du vent :
 
Tome 1 : La Fille sous la Dunette (Glénat, 1980) 
Tome 2 : Le Ponton (Glénat, 1980) 
Tome 3 : Le Comptoir de Juda (Glénat, 1981) 
Tome 4 : L’Heure du Serpent (Glénat, 1982) 
Tome 5 : Le Bois d’Ébène (Glénat, 1984) 
Tome 6 : La Petite fille Bois-Caïman Livre 1, (éd. 12 Bis, 2009) 
Tome 7 : La Petite fille Bois-Caïman Livre 2, (éd. 12 Bis, 2010) 
Les Chantiers d’une aventure : autour des passagers du vent de François Bourgeon (hors- série de Michel Thiébaut)

Les Compagnons du Crépuscule :
  
Tome 1 : Le Sortilège du bois des brumes, (Casterman, 1984) (éd. 12 Bis, 2009) 
Tome 2 : Les Yeux d’étain de la ville glauque, (Casterman, 1986) (éd. 12 Bis, 2009) 
Tome 3 : Le Dernier Chant des Malaterre, (Casterman, 1990)

Le cycle de Cyann (en collaboration avec Claude Lacroix) :
Tome 1 : La source et la sonde, (Casterman, 1993) (éd. 12 Bis, 2009)
Tome 2 : Six Saisons sur IlO, (Casterman, 1997) (éd. 12 Bis, 2009)
Tome 3 : Aïeïa d’Aldaal (Vents d’Ouest, 2005)
Tome 4 : Les Couleurs de Marcade (Vents d’Ouest, 2007)
Tome 5 : Les couloirs de l'entretemps (éd. 12 Bis, 2012)
Hors Série : La Clé des confins : D’Olh à ilO et au-delà (Casterman, 1997) (éd. 12 Bis, 2009)
Brunelle et Colin (scénario Robert Génin) : (Glénat, 1999)
- Le Vol noir 
- Yglinga 

Albums simples et histoires courtes :
  
- La Vouivre (scénario de Bernard Clavel) - Maître Guillaume et le Journal des bâtisseurs de cathédrales (scénario Pierre Dhombre) (Fleurus et Univers Média 1978)

vendredi 19 avril 2013

Prix Mor Vran 2013 : Alain Goutal, coprésident du jury


Alain Goutal

Photo : Talou
Alain Goutal copréside le Prix Mor Vran
(prix BD du Goéland Masqué)
avec François Bourgeon.

De père breton et de mère berrichonne, Alain Goutal est né à Bourges le 30 septembre 1948. Il vit depuis 1972 sur les Hautes Terres de l’intérieur de la Bretagne : le Pays Plinn. Auteur protéiforme (bandes dessinées, illustrations, dessins de presse, affiches, clips télé, expositions), il est aussi cofondateur de Quai des Bulles, le festival de la Bande Dessinée et de l’Image Projetée de St Malo, qu’il a coorganisé pendant 17 ans.

Il a collaboré à de nombreux périodiques dont: Pilote, Frilouz, Je lis des histoires vraies, Nitassinan, le Canard de Nantes à Brest, Oxygène, Cinémaction, Greenpeace, Bretagne Actuelle, Ar Men, Défi, Symbiose, le Lien, Actua 22, Nekepell, Pays de Bretagne, LDC Bédégrammes, Bretagne Magazine, L’Hebdo de MichelField (Canal +) et le Grand Forum de Philippe Gildas (Canal +)… Ainsi qu’à l’aventure de Dilhad Sul (www.dilhadsul.fr).

Il a publié près de 25 albums (voir bibliographie ci dessous) et prépare actuellement une adaptation historique d’Arthur en roman graphique, ainsi qu’un polar pariétal, pour la jeunesse, Hourvari (avec Joe G. Pinelli), et un conte, Pica, la Pie (avec Katell).

À la suite d’ateliers d’écriture et d’illustrations, il a publié également plusieurs ouvrages en collaboration avec des enfants ou avec des adultes (voir également bibliographie). Il a aussi réalisé plus de 500 affiches…

Enfin, depuis le début de 2009, Goutal anime au jour le jour un blog d’humeur, citoyen et politiquement incorrect : goutal.over-blog.com , dont un premier recueil, « Blog à part », a été publié en 2011, et un second, « Là où ça fait mal », au printemps 2013.

_______________________________________________


Albums publiés :


. Le passage, AACRJ, 1981
. Kanata, la Hue du loup (avec P. Marziale & A. Deschamps), Hachette, 1984
. Saint Malo, sous les ailes de l’Histoire, (avec R. Mazurié), Ouest France/ JCERM, 1986
. Cale de la tête noire, (avec Y Le Marec), CDMOT, 1988
. Une Histoire de Morlaix, (avec F. de Beaulieu), JCEMR, 1988
. Brindejonc des Moulinais, (avec G. Broyelle), Guidon, 1992
. Fils de comanche, (avec R. Pascal), Fleurus, 1993
. Annezadenn, (avec R. H. Guerrand & D. Le Couedic), ARO hlm, 1994
. Harcèlement faxuel, Nekepell, 1997
. Le faxeur sonne toujours deux fois, I.MAG, 1999
. Lidwine saga, I.MAG, 2000
. Le cahier du grand chemin, (avec H. Boukaïs & F. Salliou), La Ferme à Trémargat, 2001
. L’agriculture Bio se dessine, (avec Nono), FRAB, 2002
. Rature Pendragon, (avec O. G. Boiscommun), Au bord des Continents, 2003
. Une mémoire de cent ans, (avec J. L. Hiettre & Darwin), CA Morbihan, 2004
. La saga de Kernansquillec, (avec J. L. Hiettre), CG22, 2004
. Racines, Coop Breizh, 2005
. BDZH, l’histoire, (avec Nicoby), Champs Libres, 2006
. Callac, au pays de l’épagneul Breton, (avec J. L. Hiettre & Darwin), Commune Callac, 2007
. Mer & BD, l’histoire, (avec J.L. Hiettre), BDZH, 2009
. Bartok, (avec J.G. Pinelli), BD Music, 2009
. Blog à part, HIR ! HIR ! Éditions, 2011
. Quartiers de Vie, (avec Darwin), Commune Guingamp, 2011
. Le Léguer, (avec L.L. Hiettre), Eau & Rivières de Bretagne, 2012
. Là où ça fait mal, HIR ! HIR ! Éditions, 2013

Ouvrages publiés à la suite d’ateliers d’écriture :


- Avec des enfants :

. Ho Hisse, (avec le Printemps de l’Enfance) ; Les troués consaïls, (avec A. Poulain) ; Tronjoly ; La route de soi, (avec R. Montserrat) ; Porte à porte et Encres mêlées, (avec R. Montserrat) ; Mystère à St Sauveur ; Les joies de l’école ; Boulette et Duhéron (avec Dervenn)…

- Avec des adultes :

. Pomme d’Amour, (avec R. Montserrat) ; Le crime de la Pacific ; et un roman multilingue, Les filles d’Ariane (avec des femmes africaines et R. Montserrat).
Goutal prépare actuellement , en roman graphique, une adaptation historique d’Arthur, et pour la jeunesse, un polar « pariétal », Hourvari, avec Joe G. Pinelli, et un conte, Pica la Pie, avec Katell …

(Ne figurent pas dans ce « balayage » les romans illustrés et les albums collectifs)


Les auteurs invités du 13e Festival : Loriano Macchiavelli


Loriano Macchiavelli



L'écrivain qui a donné un nouveau souffle au "giallo"

Certes depuis ses débuts en 1929, le roman policier italien a connu une belle évolution dans les années 60, grâce à Giorgio Scerbanenco et Leonardo Sciascia mais, c'est au début des années 70,  avec les enquêtes du sergent Sarti Antonio que Macchiavelli  révolutionne le genre.

Il est le premier à incrire le "giallo" dans les problématiques contemporaines de l'Italie et ce n'est pas un hasard si, le premier de ses romans ( "La piste de l'attentat ") paraît en 1974 au coeur des "années de plomb". C'est donc par une démarche politique volontaire que Macchiavelli abandonne le monde du théâtre qu'il fréquentait depuis les années 60, pour se lancer dans l'écriture de romans.

Très tôt reconnu par ses pairs et par les médias ( dès 1978, la RAI adapte ses romans) Loriano Macchiavelli a été ensuite le grand organisateur de la profession. Au début des années 80 il crée la SIGMA( l'association des écrivains italiens de romans policiers) puis le Groupe 8 et enfin , durant l'été 1990, le Groupe 13 organisé selon le modèle émilien des coopératives,  lieu d'échanges entre écrivains confirmés et auteurs moins connus.

Au cours des années 90 dans une Italie en pleine mutation politique, le giallo s'est imposé aux yeux de tous comme instrument de critique sociale et politique et comme un genre capable de revisiter l'Histoire.

Aujourd'hui, l'oeuvre romanesque de Loriano Macchiavelli ne compte pas moins d'une quarantaine d'ouvrages... à ce jour seulement cinq sont disponibles en France!

"Les souterrains de Bologne", 2004, Métailié (trad Laurent Lombard)
"Bologne ville à vendre", 2006
"Derrière le Paravent", 2008
"Une Blonde de trop", 2010,  Pascuito (trad Brigitte Jensen)
"Macaroni", 1998, avec Francesco Guccini, Gallimard (trad Arlette Lauterbach)


lundi 15 avril 2013

Le programme du 13e Festival :


SALLE CAP CAVAL ...

 

SAMEDI 18 MAI  - SALLE CAP CAVAL :


14 h 30 : OUVERTURE DE LA SALLE AU PUBLIC

Kejadenn gant Yann Fulup DUPUY : lennet’ vo gant Yann urgontadennskrivetespreskaerevitar salons ha diskouezet  vo da heulskeudennoùfaltazisavetdiwarmaketenn  « Ar gariadezvaen »

Yann Fulup DUPUIS lira une nouvelle écrite pour le festival . Seront projetés des dessins réalisés pour son roman « Ar gariadezvaen » et leur maquette »

15 h 30 : Conférence de Claude MESPLÈDE :
« Histoire de la Série Noire (2e partie) : de 1968 à nos jours »

16 h 30 : Table ronde avec Dominique MANOTTI et Antoine BLOCIER :
« La Noire et le Rouge : la littérature noire et la question sociale. »

17 h 30 : Table ronde avec
Dominique SIGAUD, Marie NEUSER et Gilles DEL PAPPAS :
« Marseille, plus belle la ville »

18 h 30 : INAUGURATION DU FESTIVAL
Remise des prix :
Prix du Goéland Masqué : Karim MISKÉ pour « Arab Jazz »
Prix Mor Vran (BD) :  ORIOL & ZIDROU pour « La peau de l’ours »

DIMANCHE 19 MAI - SALLE CAP CAVAL :


10 h : OUVERTURE DE LA SALLE AU PUBLIC

15 h 30 : JEUX LITTÉRAIRES MASQUÉS :
Première séance publique de l’OuLiGoMaPo : avec J.B. POUY, Nadine MONFILS, Marc VILLARD, Patrick RAYNAL et Gérard ALLE

17 h 30 : Table ronde franco-italienne :
«  Quelle place l’artisanat de la BD peut-il garder dans l’industrie du livre ? »
avec Alain GOUTAL, François BOURGEON, Gradimir SMUDJA et Roberto RICCI

17 h 30 : Rencontre avec Ken BRUEN sur l’esplanade

18 h30 : la DICTÉE NOIRE de Gérard STREIFF

LUNDI 20 MAI - SALLE CAP CAVAL :


10 h : OUVERTURE DE LA SALLE AU PUBLIC

16 h : FIN DU FESTIVAL

TOUT LE WEEK-END - SALLE CAP CAVAL :


EXPO : « SALAAM PALESTINE », un carnet de voyage / reportage
de Bruno PILORGET / Marc ABEL et Véronique MASSENOT

EXPO : Dessins d’enfants des écoles primaires de Penmarc’h
ayant travaillé en classe durant l’année avec Bruno PILORGET


... EN VILLE ET AILLEURS

 

Avant-première

MERCREDI 8 MAI

 

Librairie-café "La joie de lire" (Saint-Guénolé) : 

Rencontres/dédicaces de deux auteurs BD :

10 h > 12 h : LOMIG
16 h > 18 h : Lionel CHOUIN


Avant-première

VENDREDI 10 MAI

 

Cinéma "Eckmühl" (Kérity) :

20 h 30 : Gérard ALLE présente : 
« Braquages », série de 5 courts-métrages,
« Piazza Fontana » , film de Marco TULLIO GIORDANA (2012), vo, 2h
Dans une Italie en pleine contestation sociale, une bombe explose en décembre 1969 dans une banque de Milan causant la mort de 17 personnes . Ce terrible attentat marque le début des « années de plomb » un des thèmes évoqués durant le festival avec les auteurs italiens invités.


LE FESTIVAL

 

VENDREDI 17 MAI 

 

Bar "Le Try Men" (Saint-Guénolé) :

18 h : Rencontre/dédicaces avec Loriano MACCHIAVELLI et Carlo LUCARELLI 
19 h : Table ronde « BOLOGNE capitale du giallo ? » avec Loriano MACCHIAVELLI, Carlo LUCARELLI, Serge QUADRUPPANI, Arlette LAUTERBACH


SAMEDI 18 MAI 

 

"St-Gué Presse" (Saint-Guénolé) :

10 h > 12 h : DÉDICACE du bédéiste Joe G PINELLI

Librairie "Ravy" (Quimper) : 

11 h > 13 h : RENCONTRES avec Ken BRUEN et Carlos SALEM


Rencontre au bistrot

"Chez Monette" (Saint-Pierre) :

10 h 30 : Kejadengant Monika PIARDEN (Patrick DREAN ) evid e levr « An avel en ho plev » Rencontre avec Monika PIARDEN, alias Patrick DRÉAN, autour de son polar

  

Lecture publique

"Chez Isa" (Saint-Guénolé) :

11 h : Christian BLANCHARD et Stéphane JAFFREZIC


Rencontre au bistrot

"Chez Cathy" (Saint-Guénolé) :

12 h : avec Carlo LUCARELLI : « La mémoire du fascisme »


Lecture publique

Au "Tréoultré" (bourg de Penmarc'h) :

12 h : Bernard LARHANT et  Firmin LE BOURHIS


Lecture publique

"Chez Emma" (Kérity) :

16 h : Gérard ALLE


Lecture publique

"Chez Marie-Cath" (Pors Carn) :

17 h : Marc VILLARD et Nicolas JAILLET




DIMANCHE 19 MAI

 

LA ZUMBA DU GOÉLAND

Place Auguste Dupouy (Saint-Guénolé)

10 h 15 : animée par Emma DRIF (Ailes d’Isis)


Rencontre / dédicaces

Librairie-café "La joie de lire":

10 h > 12 h : avec LAMBDA pour sa BD "Saint-Mal"



Rencontre au bistrot

Au "Nautilus" (Kérity) :

11 h 30 : avec Cristina FALLARAS



Rencontre au bistrot

"Chez Cathy" (Saint-Guénolé) :

11 h 45 : avec Loriano MACCHIAVELLI :
« Retour sur les années de plomb en Italie »



Rencontre au bistrot

Au "Tréoultré" (bourg de Penmarc'h) :

12 h 30 : avec Sam MILLAR, l’irréductible Irlandais !



Rencontre au bistrot

Librairie-café "La joie de lire":

10 h > 12 h : avec Laurence BIBERFELD et Hafed BENOTMAN :
« Les Pirates font recette »



Lecture publique

Sur un chalutier La Houle (port de St-Guénolé) :

11 h 15 : Gilles DEL PAPPAS



Lecture publique

"Chez Emma" (Kérity) :

15 h : Gérard STREIFF




LUNDI 20 MAI

 

 

Atelier d'écriture

Locaux de l'UPAL (Saint-Guénolé)

10 h > 12 h 30 : animé par Valérie Villemin.
Ouvert à tous (inscription préalable nécessaire sur goelandmasque.fr
ou salle Cap Caval durant le festival).



Rencontre au bistrot

Au "Nautilus" (Kérity) :

11 h : avec Carlos SALEM et Karim MADANI :
« La rythmique du récit »



Lecture publique

À la "Roche des victimes" (rochers de St-Guénolé) :

10 h 30 : texte de  Jean FAILLER lu par Josette BLONDEL



Lecture publique

Chapelle de la Madeleine :

11 h 45 : « Le funambule » de Jean GENET lu par Xavier Bazin



Rencontre / dédicaces

Librairie-café "La joie de lire":

14 h 30 > 16 h 30 : avec LAMBDA pour sa BD "Saint-Mal"




Et pour conclure...

MARDI 21 MAI

 

Rencontre / poésie

Au "Café des Arts" (Quimper) : 

19 h 30 : avec Carlos SALEM




Cliquez ici pour télécharger le fichier PDF


samedi 13 avril 2013

Le Prix littéraire du Goéland Masqué


Le jury a attribué avec un large consensus
le Prix littéraire du Goéland Masqué 2013 à :


Arab Jazz, de Karim Miské
(éd. Viviane Hamy)


Photo : Talou


Le jury était présidé par Jean-François Coatmeur




Prix du Goéland Masqué 2013


 


 
Karim Miské



mercredi 10 avril 2013

Les auteurs invités du 13e Festival : Laurence Biberfeld


Laurence Biberfeld



Laurence Biberfeld est née à Toulouse en 1960. Elle s’est barrée du lycée avant d’apprendre la philosophie et du nid parental avant d’avoir des plumes. Après quatre ans de n’importe quoi, elle a passé le bac en candidate libre. N’ayant pas les moyens de faire des études, elle a choisi d’enseigner (à des maternelles). Elle a fait trois enfants, puis décidé d’arrêter de les nourrir en crevant de sa plume. Ce qu’elle fait depuis une dizaine d’années : en galère comme en croisière, on voit du pays et sans voyager beaucoup.

Texte : Laurence Biberfeld 


C’est en tant qu’illustratrice que Laurence sera présente au 13e Festival du Goéland Masqué, puisqu’elle publie, en collaboration avec Abdel Hafed Benotman, une truculente histoire de pirates intitulée sobrement Coco !

                      Les enfants de Lilith, Ed. Au-delà du raisonnable, 2012
                      Coco, No collection, 2012

Le blog de l'auteure : http://biberfeldauteur.legtux.org/


Les auteurs invités du 13e Festival : Carlo Lucarelli


Carlo  Lucarelli


 
Né à Parme en 1960 .

A fait des études d’histoire à l’université de Bologne avec un mémoire de Maîtrise intitulé « La vision de la police dans la mémoire des antifascistes ».

Comme l’écrit Claude Mesplède dans son indispensable dictionnaire des littératures policières, Lucarelli enchaîne en même temps que ses études « de nombreux petits boulots: cueilleur de fruits, receveur de tramways, cours privés de latin et chroniqueur de faits divers pour un journal d’Imola ».

En 1990 Lucarelli participe à la fondation du GROUPE 13 à Bologne avec Macchiavelli. Il entame son œuvre de romancier par une 1ère nouvelle, « Nikita », dans le recueil « I delittidelgruppo 13 » (« les crimes du groupe 13 »). Voici le début: « On l’appelait Sid parce qu’il ressemblait à Sid Vicious, le bassiste des Sex Pistols et parce que comme lui, il était cassé en permanence.»  Cette première phrase montre déjà un créateur ouvert à tous les aspects de la culture de masse, ce que la suite de sa carrière démontrera. Animateur et producteur, à la RAI, de « Mistero in Blu » émission qui présente des affaires de meurtre non élucidées. Scénariste au cinéma pour le « Sang des Innocents » de Dario Argento. Par ailleurs, animateur de radio et scénariste de bande dessinée, chroniqueur dans plusieurs journaux comme l’Unita ou Il Manifesto il est aussi vice-président de l’AIEP (l’Association Internationale des Écrivains de Policiers) fondée à Cuba par Paco Ignacio Taibo II. Auteur de « Tenco a tempo di tango » sorte de théâtre musical créé 40 ans après la mort de Luigi Tenco, l’immortel auteur de Ciao Amore Ciao (chanté en duo avec Dalida) qui se suicida en 1967 en plein festival de San Remo.

Lauréat de nombreux prix, comme le prix Alberto Tedeschi (dirigeant historique de la collection I libriGialli chez Mondadori) pour « Indagine non autorizzata » (1993) (« Enquête interdite » Fayard 2005).

Son œuvre romanesque pourrait se diviser en plusieurs cycles (romans traduits en français par Arlette Lauterbach):

- Le cycle politico/historique, qui ébauche une relecture de la période
qui va du fascisme  (1922) à la naissance de la République (1948):
  • « Carte Blanche  / L’été trouble » et « Via delle Oche », Gallimard,  Série Noire 1999 
  • « Guernica »,  « L’île de l’Ange déchu », La Noire - Gallimard, 1998 et 2002
  • « Enquête interdite »,  Fayard Noir, 2005 
- Le cycle « noir / humoristique » des aventures de l’inspecteur Coliandro:
  • « Phalange armée », 1996 
  • « Le Jour du loup », Gallimard Série Noire
  • auquel on peut ajouter « Laura de Rimini », 2001
 - Le cycle « noir/thriller »: 
  • « Almost Blue », La Noire, 2001 
  • « Loup Garou », 2003
       -  Son dernier roman paru en France: « La huitième vibration », chez Métailié en 2010 (traduit par Serge Quadruppani), qui marque une nouvelle étape dans la carrière du romancier: le récit, qui retrace l’aventure italienne en Abyssinie à la fin du XIXème, tient à la fois
de la fresque historique, du polar et de l’histoire d’amour.


Texte : Roger Hélias 

Le site internet de l'auteur : http://www.carlolucarelli.net/

mardi 9 avril 2013

Emmanuel Lepage : Panique à l'Ehpad !

Samedi, Emmanuel Lepage a pu croire un instant que le Goéland Masqué lui avait concocté un véritable accueil de polar, mais la réalité se montre parfois facétieuse : arrivant de Rennes à la maison de retraite de Ménez Kergoff pour une intervention auprès des résidents avant sa « Rencontre au bistrot », il a eu la fâcheuse surprise de se voir interpellé par deux gendarmes qui l’attendaient à l’entrée ! Ils tenaient en main l’article de Ouest-France annonçant sa venue ce jour-là et lui ont appris que quelqu’un avait porté plainte contre lui au vu de cet article et de la photo qui l’illustrait ! Emmanuel aurait harcelé la plaignante par mail et serait un délinquant notoire dans le sud de la France ! Lui qui a l’habitude de raconter des histoires dans des livres, là, on lui en servait une bien bonne !
Heureusement, en quelques minutes l’erreur de personne ou l’affabulation apparurent flagrantes et le bédéiste, un peu tourneboulé quand même, a pu entreprendre tout à fait librement de raconter aux personnes âgées son voyage aux Iles Kerguelen. Le livre qui en est issu est splendide et tout à fait original : ce n’est pas un carnet de voyage, mais une BD suscitée par l’aventure. L’échange fut passionnant, plusieurs dames avaient des proches qui avaient vécu là-bas ou navigué sur le Marion Dufresne (le bateau sur lequel Emmanuel avait embarqué). En début de soirée, la « Rencontre au bistrot » au bar « Chez Cathy » (bondé) tourna plus, elle, autour d’un autre voyage, à Tchernobyl celui-là, et du livre étonnant qui en résulte, bâti sur le même principe que celui sur les Iles Kerguelen.
Après une soirée fort sympathique, Emmanuel était sur le pont dimanche dès 9 h à la bibliothèque de Kérity pour enchaîner les dédicaces, toujours avec grand plaisir ...

(cliquer sur les photos pour les agrandir)

À Ménez Kergoff, lavé de tout soupçon par la maréchaussée...

... Emmanuel emmène d'un seul coup d'un seul son public...

...aux Iles Kerguelen...

...où vivent de très nombreux manchots !

Emmanuel avait apporté de magnifiques planches ...

... ce gars-là à un talent fou !

Le timing était serré, mais le paperboard tendait les bras...


... Et hop, en 2 minutes chrono : un éléphant de mer avec un petit manchot !

À 19 h, Catherine lance la "Rencontre au bistrot" chez Cathy.

Les trois moustachus à lunettes sont toute ouïe...

Le bar est quelque peu bondé...

... Mais il y a des bonnes places !

Les livres circulent dans l'assistance...

...

Catherine présente l'original d'une double page du livre sur Tchernobyl.

Là, nous allons voir les différentes étapes d'une planche des Muchachos :

1 - Ebauche

2 - La grande case encrée... mais ça ne va pas

3 - Emmanuel a tout redessiné et mis en couleur à l'aquarelle .

La "Rencontre au bistrot" achevée, une petite dédicace s'impose....

Et pendant qu'on y est, on remet ça dimanche dès 9 h à la bibliothèque !

La classe !

Et pour madame ce sera ?

...

Splendide !

Texte et photos : Talou

samedi 6 avril 2013

"Rencontre au bistrot" ce soir (6 avril) : Emmanuel Lepage





La "Rencontre  au bistrot" avec Emmanuel Lepage sera animée par Catherine Le Ferrand, au bar "Chez Cathy" à Saint-Guénolé. Avant cela, le dessinateur rendra visite aux résidents de l'Ehpad (la maison de retraite) de Ménez Kergoff. Le lendemain matin, dimanche 7 avril, il dédicacera ses livres à la bibliothèque Upal de Kérity.

Emmanuel Lepage est né à Saint Brieuc en septembre 1966. Dès 1983, il publie ses premiers dessins dans le quotidien Ouest France et dans diverses revues bretonnes. En 1987 il entame la série « Kelvinn », aux éditions Ouest France, puis réalise avec Georges Pernin le dyptique « L’envoyé » aux éditions du Lombard. En 1991, il entreprend la série Névé avec le scénariste Dieter ( Glénat ). En 1999 sort en librairie un livre réalisé avec  l'écrivain Anne Sibran : « la Terre sans Mal », chez Aire Libre ( Dupuis ). Puis Emmanuel se lance dans « Alex Clément est mort » ( Vents d’Ouest ) avant d’entamer un tour du monde. À son retour il publiera, avec l'écrivain Nicolas Michel, ses carnets de voyages chez Casterman (Brésil et America). Suivront « les Voyages d’Anna », un livre d’illustrations aux éditions Maghen ( avec la complicité de Sophie Michel ). En 2004 et 2006 sortira le dyptique Muchacho, qu’il réalise seul cette fois. En 2008 et 2009, toujours en compagnie de Sophie Michel, il dessine  les deux volumes de « Oh, les filles ! » ( Futuropolis ). Emmanuel Lepage est aussi l’auteur, avec Gildas Chassebœuf, d’un livre de voyage à Tchernobyl : « Les fleurs de Tchernobyl », aux Dessinacteurs.

Ses ouvrages ont reçu de nombreux prix et ont fait l'objet de publications dans plusieurs pays européens, aux États Unis, au Nicaragua, au Japon, et en Corée du sud. Son travail a fait l’objet de nombreuses expositions en France et à l'étranger .

Bibliographie

Kelvinn. La menace verte. Éditions Ouest France.1987.
Kelvinn. L’étranger. Éditions Ouest France. 1988.
L’envoyé. Les maudits à Maletor. Avec Georges Pernin. Éditions du Lombard. 1989.
L’envoyé. La staue d’or vivant. Avec Georges Pernin. Éditions du Lombard.1990.
Du Guesclin. Avec Alain Dag’naud. Éditions Gisserot. 1989.
Mozart. Avec Gérard Pernon. Éditions Gisserot. 1990.
Le mont saint Michel. Avec Alain Dag’naud. Éditions Gisserot. 1991.
Névé. Bleu regard. Avec Dieter. Éditions Glénat. 1991.
Névé. Vert soley. Avec Dieter. Éditions Glénat. 1992.
Névé. Rouge passion. Avec Dieter. Éditions Glénat. 1995.
Névé. Blanc Népal. Avec Dieter. Éditions Glénat. 1996.
Névé. Noirs désirs.Avec Dieter. Éditions Glénat. 1997.
La terre sans mal. Avec Anne Sibran. Éditions Dupuis. 2000.
Alex Clément est mort. Avec Delphine Rieu. Éditions vent d’Ouest. 2000.
Fragments d’un voyage. Brésil. Avec Nicolas Michel. Éditions Casterman. 2003.
Fragments d’un voyage. America. Avec Nicolas Michel. Éditions Casterman. 2003.
Muchacho T.1. Éditions Dupuis. 2004.
Les voyages d’Anna. Éditions Maghen. 2004.
Muchacho T2. Éditions Dupuis 2006
Oh,les filles ! Tome 1, avec Sophie  Michel. Éditions  Futuropolis.  2008.
Lepage,une monographie. Éditions Mosquito. 2008.
Ailleurs …plus loin. Éditions Mosquito. 2008.
Oh, les filles! Tome 2, avec Sophie Michel. 2009.
Voyage aux Iles de la désolation. Éditions Futuropolis. 2011.
Un printemps à Tchernobyl.  Éditions Futuropolis. 2012.











mercredi 3 avril 2013

Les auteurs invités du 13e Festival : François Arango


François Arango

                                                     Photo : Talou

François Arango parvient parfois à s'extraire d'une vie professionnelle très chargée pour se consacrer à l'écriture. Il est l'auteur d'un premier roman remarqué, Le jaguar sur le toit, qui a reçu le Prix du Goéland Masqué 2012.

                            Le jaguar sur le toit (Editions Métailié, 2012)

Les auteurs invités du 13e Festival : Serge Le Gall

Serge Le Gall


Serge Le Gall est né à Concarneau et répartit équitablement son amour entre l’histoire locale et le roman policier.

                                     Calvaire à Plougastel (2011)
                                     Course poursuite sur l’Aven (2011)
                                     Rouge baiser de Crozon (2012)

Les auteurs invités du 13e Festival : Françoise Le Mer


Françoise Le Mer


Françoise Le Mer est enseignante et vit à Pouldreuzic. Mais c’est dans l’écriture de polars qu’elle trouve sa jubilation et l’occasion de laisser s’échapper une imagination qui ne chôme guère.

                                              
Les amours de Bélon (2009)
 
                                              Maître-chanteur à Landévennec (2011)
                                              Maux de tête à Carantec (2012)